Version imprimable

 :: Le Programme Solidarité Eau dans la province de Ninh Binh
    (2003-2010)

 

> Améliorer les conditions socio-sanitaires des habitants de la province de Ninh Binh

En 2003, EAST Vietnam lance une enquête dans plusieurs provinces du delta du Fleuve Rouge, afin d’estimer les besoins en eau potable et en assainissement des populations vivant dans cette vaste plaine fluviale. EAST Vietnam décide alors d’appuyer les efforts de développement déployés dans la province de Ninh Binh, à une centaine de kilomètres au sud de Hanoi.

La province de Ninh Binh, relativement peu étendue, est divisée en trois zones géographiques : une zone montagneuse, une zone de rizières, un delta côtier. La province concentre 145 communes, où vivent près d’un million d’habitants, majoritairement agriculteurs. 86% de la population vit en effet en milieu rural et tire ses revenus de l’agriculture et de la sylviculture. En 2003, le revenu moyen par habitant est de l’ordre de 200€ par an, et tombe à moins de 150€ par an en zone rurale, avec une pauvreté plus marquée dans les zones montagneuses, où vivent certaines minorités ethniques. Les habitants d’une centaine de communes n’ont toujours pas accès à l’eau courante, et consomment l’eau des puits, des réservoirs d’eau de pluie (impluviums) ou des cours d’eau. Les conditions sanitaires des populations sont par ailleurs préoccupantes, et les systèmes d’assainissement sont très peu développés.

En novembre 2003, un accord de coopération est signé avec le Comité Populaire de la province de Ninh Binh. Cet accord officialise le lancement d’un vaste programme pluriannuel, le Programme Solidarité Eau (PSE), qui bénéficie à la fois aux habitants de plusieurs communes rurales, et aux services étatiques chargés de l’eau et du développement rural de la province.

Plus précisément, le Programme Solidarité Eau doit permettre l’amélioration des conditions socio-sanitaires des habitants de plusieurs communes de la province de Ninh Binh, via l’alimentation en eau potable des foyers et la promotion de meilleures pratiques d’hygiène et d’assainissement auprès des adultes et des enfants.

Au niveau provincial, le PSE vise à renforcer les capacités des services publics en matière de gestion et de suivi de la qualité de l’eau, et à assurer ainsi la pérennité des ouvrages hydrauliques de toute la province.

Le programme est financé à un tiers par les habitants eux-mêmes, qui paient leur connexion individuelle au réseau d’alimentation en eau potable, à un tiers par la province de Ninh Binh (fonds publics étatiques), et à un tiers par des financements publics français (collectivités territoriales). EAST Vietnam est chargé de la mise en œuvre du programme, en collaboration avec le Département du Développement Rural de la province de Ninh Binh, ainsi que de la coordination de l’ensemble des acteurs impliqués, aux niveaux provincial, du district, communal et villageois.

 

> L’arrivée de l’eau dans la commune de Ninh Vân et le village de Chi Phong (2004-2006)
 
Les premiers bénéficiaires du Programme Solidarité Eau dans la province de Ninh Binh furent la commune de Ninh Vân et le village de Chi Phong, commune de Truong Yên, dans le district de Hoa Lu .
Débutés en 2004, les deux volets ont été achevés au 1er trimestre 2006. Dans le village de Chi Phong, une station et un mini réseau d’adduction d’eau ont été construits pour alimenter les 1 330 habitants.  Le projet à Ninh Vân a, quant à lui, permis la construction d’une station de production d’eau potable et d’un réseau de distribution permettant l’alimentation d’environ 10 000 personnes.

Tout au long des deux projets, de nombreuses actions d’Information, d’Education et de Communication (IEC) ont été menées par des animateurs locaux auprès des habitants. Ces activités ont eu un impact direct sur les taux de connexion au réseau. Par exemple, bien que le branchement représente un investissement financier important pour les familles, près de 80% de la population était déjà connecté au réseau à Ninh Vân, dès le premier mois de fonctionnement de la station. En outre, une enquête sanitaire a été lancée dans cette commune en 2007, soit un an après la fin du projet. L’objectif est d’évaluer l’impact des actions de sensibilisation à l’hygiène et à l’assainissement sur l’acquisition de douches et de latrines à fosses septiques.

 

 
 Image
 La prise d’eau, la station et une partie des équipements de Ninh Vân
 
 Image
 Le chantier de la station de Chi Phong, la maintenance et la pose du réseau
 


> L’arrivée de l’eau dans les communes de Yên Mac et Phu Lôc (2005-2007)
 
En 2005, EAST Vietnam et le Comité Populaire de Ninh Binh choisissent deux nouvelles communes bénéficiaires du Programme Solidarité Eau : Yên Mac, district de Yen Mo, et Phu Lôc, district de Nho Quan, comptant respectivement près de 8 000 et 7 000 habitants. Les deux nouvelles stations d’alimentation en eau potable ont été inaugurées dans ces communes au cours du premier semestre 2007, pour la plus grande joie des habitants. Les écoliers des écoles primaires de Yên Mac et Phu Lôc ont bénéficié de cours d’éducation sanitaire selon la méthode pédagogique proposée par EAST Vietnam. Cette méthode, qui vise à enseigner aux enfants les règles d’hygiène de base, est très appréciée de tous : instituteurs et élèves prennent un réel plaisir à ces cours plus interactifs et plus ludiques. Comme dans chaque commune où nous intervenons, de nombreuses actions de sensibilisation ont également été organisées, afin d’impliquer davantage les bénéficiaires au projet.

 

 
Image
 La pose des poteaux électriques à Phu Loc, les produit chimiques à Yên Mac et le chantier de la station à Phu Lôc
 
Image
Les stations de Yên Mac et Phu Lôc et un des nombreux compteurs installés dans ces 2 communes
 
 
 
> L’arrivée de l’eau dans la commune de Lang Phong (2006-2008)

En 2006, une 4ème commune a été sélectionnée : Lang Phong, district de Nho Quan. Le projet a permis à 5 000 nouvelles personnes de recevoir une eau potable à domicile.
Une quinzaine d’animateurs y ont été formés en janvier 2007 et ont réalisés de nombreuses réunions d’information publiques, des actions de sensibilisation personnalisées à domicile, afin de mobiliser tous les habitants autour du projet. Les enfants ont bénéficiés en parallèle des cours d’éducation sanitaire à l’école.

 

 Image
La formation des animateurs IEC
 
Image 
Un cours d’éducation à l’hygiène dans l’école primaire de Lang Phong
 
 
> L'arrivée de l'eau dans la commune de Gia Phu (2007-2010)

Gia Phu est la dernière commune bénéficiaire du PSE II dans la province de Ninh Binh. Elle fait parti du district de Gia Vien. L’ouvrage a été réceptionné le 2 février 2010. Il alimente aujourd’hui 6 500 habitants, soit un peu plus 1 500 familles.

Sur toute la durée du projet, un volet IEC a permis de sensibiliser les habitants des 3 villages de la commune de Gia Phu pour les impliquer, les mobiliser et les associer aux différentes activités. Les actions menées s’inscrivent dans une véritable démarche participative afin de permettre un changement volontaire et durable des habitudes sanitaires des populations. Au total se sont 13 animateurs qui ont été formés.

Le projet a encouragé les habitants à s’équiper en latrines, salles de bains avec douches, puits perdus, enclos pour animaux ou, encore, égouts d'évacuation des eaux usées. Dix latrines modèles ont été financées. Chacun des villages de la commune a pu bénéficier de cette intervention. Ces équipements sont doivent inciter les familles à acquérir des latrines domestiques de bonne qualité.

Dans la commune de Gia Phu, des latrines hygiéniques et des points d’eau potable ont été mis en place, dans l’école primaire et le collège. En complément, des cours d’éducation sanitaires ont été menées dans les écoles pour améliorer les pratiques d’hygiène et de santé des enfants. Ces cours participatifs sont axés sur l’utilisation des latrines, le lavage des mains à l’eau et au savon, le ramassage des déchets…
 
ImageImageImage 
 Commune de Gia Phu, école et ouvrage AEP
 
> Le contrôle de la qualité de l’eau à l’échelle provinciale
 
Dès la première année d’exécution du programme, en 2004, EAST Vietnam a contribué à l’implantation d’un laboratoire d’analyses de l’eau, dans les locaux du Département du Développement Rural (DDR), le service provincial en charge de l’alimentation en eau potable de la province de Ninh Binh. Ce laboratoire, dédié au suivi de la qualité de l’eau des ouvrages de la province, fonctionne maintenant en routine. Les 4 laborantines effectuent régulièrement des campagnes d’analyses dans les 52 stations de la province, et transmettent les résultats aux communes. EAST Vietnam appuie étroitement le DDR pour que les communes soient mieux accompagnées et conseillées, en cas de non-conformité des résultats. La notion de qualité de l’eau et, plus exactement de potabilité de l’eau, est au cœur du discours de EAST à tous les niveaux de coopération (province, commune, consommateurs). C’est également un des grands défis du Vietnam sur les prochaines années.
 
 Image
Contrôle de la qualité de l’eau produite dans les stations de la province