:: L’équipe de EAST au Vietnam

 

EAST Vietnam est une Organisation de Solidarité Internationale, implantée au Vietnam depuis 1994. Elle est l’antenne vietnamienne de l’association française EAST (Eau Agriculture Santé en milieu Tropical), dont le siège se situe à Paris.

Une équipe locale, constituée d'un Volontaire de Solidarité Internationale, d'une Volontaire en Service Civique et d'une assistante interprète, met en œuvre et coordonne l’ensemble des actions de EAST au Vietnam. 

 Image
Image
Image
 

 

JOZY Flavien
Coordinateur
 DENIS Anne-Cécile
Chargée de projets
LUU HUONG Thanh
Assistante interprète


> Notre mission

L’action globale de EAST vise à réduire les grandes endémies liées à la consommation d’eau insalubre et au manque d’hygiène. Pour atteindre cet objectif, EAST Vietnam met en place des actions, en milieux rural et périurbain, qui favorisent l’accès des populations à l’eau potable et à l’assainissement. Ces actions sont accompagnées d’activités d’animation qui permettent d’améliorer les pratiques d’hygiène.

L’association travaille étroitement avec les collectivités locales vietnamiennes (communes, districts, provinces) et avec les services étatiques de l’eau et du développement rural. EAST Vietnam privilégie systématiquement une implication forte des populations bénéficiaires.  

L’association EAST a implanté un bureau de représentation au Vietnam, afin d’être au plus proche des populations bénéficiaires. Depuis son bureau de Hanoi, l’équipe est en phase avec les réalités du terrain. Cette présence sur place permet à l’association de concevoir des projets qui répondent parfaitement aux besoins de la population. Cette proximité permet également de réaliser un suivi permanent des activités, tout comme une évaluation sur le long terme des projets réalisés.

Image
Image
Bénéficiaire à Ninh VanBénéficiaire à Lam Dong



> Historique et fondements de l’implantation de EAST au Vietnam

Après plusieurs décennies de guerre et d’isolement, le Vietnam amorce sa politique de réforme et de renouveau (Doi Moi) en 1986. Le pays entame alors sa réouverture vers l'Ouest. Les Organisations de Solidarité Internationale viennent s’y implanter petit à petit, pour appuyer l’effort de développement lancé par le gouvernement vietnamien.

A l’occasion d’une rencontre entre le Dr. Monjour, président de l’association EAST, et M. Le Van Can, directeur du Centre de l’Eau Potable et de l’Hygiène en Milieu Rural (CEPHMR) du Vietnam, au cours d’un Forum international sur l’eau, EAST décide de mettre en place des actions de coopération au Vietnam, et d’y fonder une antenne régionale.

C’est ainsi qu’en 1994, EAST ouvre un bureau de représentation à Hanoi. EAST Vietnam lance alors son premier programme dans la province de Thai Nguyen (ancienne province de Bac Thai), dans le nord du pays. D’une durée de trois ans, ce programme touche 87 écoles primaires, et vise à améliorer les conditions socio-sanitaires des enfants, dans l’enceinte de leur école. Suivront ensuite d’autres programmes scolaires, ainsi que d’importants programmes intersectoriels d’alimentation en eau potable de communes et de villages dans plusieurs provinces du Vietnam, au nord comme au sud.

Dès le début de son action, EAST Vietnam collabore étroitement avec le CEPHMR, en charge du développement de l’alimentation en eau potable et de l’assainissement dans les zones rurales du Vietnam. En 2007, EAST Vietnam a reconduit et renforcé cette collaboration.

 

Image

 

> Nos valeurs

- La pérennité des actions -

L’action de EAST Vietnam s’inscrit avant tout dans une logique de développement durable. L’association aborde ses projets de manière globale, transversale et avec une vision à long terme.

EAST Vietnam favorise ainsi les programmes pluriannuels, ce qui facilite l’implantation durable de l’association dans une même zone. De cette manière, au fil des mois et des années, de bonnes relations de confiance peuvent se développer avec les différents partenaires et bénéficiaires. Les résultats obtenus n’en sont que plus solides.

EAST Vietnam favorise également les programmes intersectoriels dont les activités permettent la mise en relation d’acteurs aux compétences complémentaires. Si l’objectif poursuivi concerne en premier lieu la santé des populations, les moyens mis en œuvre sont multiples. Par exemple, l’éducation des enfants, ainsi que la construction de nouvelles infrastructures communales, sont deux axes privilégiés par EAST pour atteindre son but. Les activités de l’ONG englobent ainsi plusieurs domaines de compétences (santé, éducation, construction, eau) et l’association s’assure en permanence de la complémentarité et de la transversalité des actions.

Enfin, EAST Vietnam continue d’appuyer les communes à l’issue des projets et s’efface progressivement quand celles-ci ont atteint l’autonomie visée. Pour les constructions d’infrastructures, comme les stations de production d’eau potable par exemple, la mission de EAST Vietnam ne s’arrête pas le jour de leur inauguration. L’association assure un suivi continu plusieurs années après, afin de garantir la pérennité des ouvrages.
 
- La qualité comme fer de lance -

Les besoins du Vietnam en matière d’eau et d’assainissement en milieu rural et périurbain sont très importants. Les autorités du pays se sont fixé des objectifs ambitieux pour alimenter la population en eau. Le nombre de stations de production et de réseaux d’alimentation en eau potable se multiplie dans toutes les provinces du Vietnam. Cependant, ce dynamisme général souffre parfois d’un manque de qualité, tant au niveau des travaux qu’au niveau de l’exploitation. Aussi EAST Vietnam participe aux projets dans un souci constant de qualité et d’excellence.

Au niveau de l’exploitation des stations de production d’eau potable, cela se traduit, par exemple, par une action forte sur le contrôle de la qualité de l’eau produite, afin de garantir aux nouveaux usagers une qualité constante et irréprochable. Au niveau des réalisations techniques et de leur maintenance, cela se traduit, entre autres, par une politique de réduction des fuites sur les réseaux, afin d’améliorer la rentabilité des stations.

- Une coopéreration à tous les niveaux : villages, communes, districts, provinces, Etat -

La réussite des projets de coopération au Vietnam passe par la participation active de tous les partenaires et une appropriation des projets par leurs bénéficiaires. EAST Vietnam s’attache pour cela à mettre en place de bonnes pratiques de coopération, et ce à tous les échelons de l’organisation administrative et exécutive vietnamienne.

Nous collaborons particulièrement avec les services du Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural, afin d’inscrire nos actions dans la lignée de la Stratégie Nationale pour l’Eau et l’Assainissement. Nous coopérons avec les Comités Populaires des provinces ou des districts, pour une co-direction des programmes. Nous travaillons étroitement avec les services étatiques de l’eau, de l’éducation et de la santé, pour la mise en œuvre opérationnelle des actions. Nous appuyons et impliquons fortement les comités populaires des communes, pour assurer la pérennité des projets communaux. Nous établissons enfin des liens directs avec les associations locales et les organisations de masse villageoises (Union des Femmes, Union des Jeunes…), pour assurer l’appropriation des projets par leurs bénéficiaires.

- Le renforcement des compétences institutionnelles et techniques -

 « Quand un homme a faim, mieux vaut lui apprendre à pêcher que de lui donner un poisson ». Cette citation de Confucius illustre pleinement les méthodes de EAST Vietnam. La formation des acteurs et partenaires occupe une place prépondérante dans la stratégie de l’ONG : formation des animateurs locaux chargés des actions de sensibilisation des habitants, formation des instituteurs chargés des cours d’éducation sanitaire des enfants, formation des laborantins des services de l’eau rurale, formation des agents d’exploitation des stations de production d’eau…

Pour compléter les formations proposées, EAST Vietnam réalise également une activité d’appui conseil auprès de ses partenaires. L’expérience acquise par l’organisation, au cours des différents projets, lui permet de proposer une aide ciblée, qui contribue à renforcer les compétences organisationnelles et techniques de ses partenaires.

- Un investissement partagé - 
 
Dans son action globale de coopération, EAST Vietnam attache une importance particulière à ce que les partenaires et bénéficiaires vietnamiens s’approprient les projets mis en place. EAST Vietnam privilégie donc les programmes où la participation financière de la partie vietnamienne est majoritaire par rapport aux investissements étrangers. L’association se présente alors avant tout comme un organisme d’appui à la conception et la réalisation, et non comme un bailleur de fonds.

En général, la part du financement prise en charge par la partie française ne dépasse pas 30% du budget total des projets. Une participation financière forte entraîne une appropriation systématique des projets par la partie vietnamienne. Ces conditions sont essentielles pour assurer la pérennité des actions.
 
- Une communication exemplaire -

Quels que soient les secteurs d’activités, et les pays d’intervention, une communication exemplaire avec les partenaires, les bénéficiaires ou encore les autorités locales et nationales est capitale. Au Vietnam, EAST s’efforce de multiplier les actions de communication au sein de ses programmes, par souci de transparence d’une part, et pour favoriser la participation active des différents acteurs d’autre part.

Nous veillons en particulier à ce que les bénéficiaires, en général les habitants, soient constamment informés des avancées des projets. Nous nous attachons également à ce que les informations circulent entre les différents partenaires, à tous les échelons hiérarchiques. EAST Vietnam s’emploie à mettre en relation les différents services impliqués dans les projets et à favoriser une meilleure communication transversale autour des actions, pour un ancrage solide et pérenne des activités.

EAST Vietnam participe enfin à des forums thématiques, regroupant les organisations de solidarité internationale et les services vietnamiens œuvrant dans le domaine de l’eau. Cela permet l’échange d’idées et de méthodes entre les différents acteurs. Ces rencontres facilitent la mise à jour des données de l’association sur les avancées dans le domaine de l’eau et de l’assainissement au niveau national comme international.